Newsletter, sa place dans la communication d’aujourd’hui

Controversée ces dernières années, la newsletter, considérée aujourd’hui comme un support « old school », ne semble pourtant pas prendre de rides. Avec un retour sur investissement s’élevant à près de 3 800 %, elle en est même le canal marketing le plus rentable du moment.

Pour comprendre son évolution, il est nécessaire de revenir sur ses origines. Retour en 1971 et à son inventeur, l’américain Ray Tomlinson ayant envoyé le tout premier mail de l’histoire. Ingénieur de la société BBN, il a l’idée d’associer deux boîtes aux lettres électroniques pour envoyer des messages à un utilisateur connecté sur un autre ordinateur. Un peu plus tard, grâce à la naissance de l’Internet dans les années 90, l’email se démocratise et permet au monde entier de communiquer en masse. Les marketeurs saisissent alors cette opportunité pour atteindre plus facilement les cibles et les clients… Ainsi naquît la newsletter.

LA PLACE DE LA NEWSLETTER

De nos jours, la newsletter est, avant tout, un outil de communication à vocation commerciale ou informative, à destination de clients ou de partenaires. Envoyée de façon périodique, mais non intrusive par email, son contenu varié permet ainsi de partager des informations liées à l’entreprise ou de garder un lien avec ses clients.

Véritable levier de business marketing, cette technique de communication est incontournable. Grâce aux smartphones, le taux d’ouverture moyen atteint 22,8 % et le taux de clic moyen atteint 3,5 % à travers le monde. Selon l’étude Email Marketing Attitude menée en 2017, huit internautes sur dix étaient abonnés à, au moins, une newsletter et parmi eux, 76 % affirmaient avoir déjà acheté des produits via celle-ci.

LES AVANTAGES POUR LA COMMUNICATION

Malgré l’arrivée des spams et la collecte de données, les internautes ne cessent de consulter leur boîte mail pour y retrouver les dernières nouveautés de leurs marques favorites. Au-delà de leur crainte d’être saturés de promotions en tout genre, ils apprécient le côté informatif et ciblé les incitant à l’engagement.

Véritables mailaddicts, en 2019, le nombre d’utilisateurs de boîtes mails dans le monde atteint 3,9 milliards, tandis que 4,2 milliards sont attendus d’ici 2022. De plus, 83 % des internautes français affirment que l’email marketing est leur moyen de communication préféré.

Et pour cause, les avantages sont nombreux :

  • Un fort impact des emailers sur les personnes équipées d’un ordinateur ou d’un smartphone
  • Un canal de communication accepté par le récipiendaire, une fois identifié et autorisé par l’expéditeur
  • Une insertion de contenu multimédia et de pièces jointes, afin de rendre vos campagnes plus dynamiques (image, texte, animations simples, lien URL…) 
  • Aucune frontière espace-temps entre vous et vos destinataires — elle pourrait bientôt faire concurrence à la CIA… 
  • Un message non-lu en attente de lecture  
  • Un site mis en avant grâce au trafic généré vers celui-ci 
  • Une analyse directe et rapide quant à la performance de vos campagnes marketing grâce à une optimisation concrète

Pour rendre cela possible et atteindre le plus grand nombre, votre newsletter se doit d’être personnalisée en tout point et le ciblage le plus minutieux possible. Elle doit ainsi prendre en compte un maximum de critères (âge, sexe, situation socio-démographique, fonction, intérêts et loisirs, historique d’achats…). Mais aussi offrir un design propre à votre marque.

L’ALLIANCE DU DESIGN ET DU CONTENU

Gardez à l’esprit que votre mise en page est tout aussi importante que votre contenu. Pas besoin d’avoir le meilleur produit ou service, ce qui fait la différence, c’est de savoir raconter une histoire. Pour ce faire, il convient de prêter attention au contenu et à la mise en forme de votre newsletter. Un texte concis, des titres optimisés, un call-to-action en évidence, un design original, et le tour est joué ! — ou presque.

Excellent moyen de doper l’identité de votre marque, la newsletter est, avant tout, un espace vierge avec une grande liberté de création. Contrairement, notamment, aux réseaux sociaux qui formatent vos contenus via l’interface de publication. Tout en s’inscrivant dans votre charte graphique, elle vous permet de renforcer votre identité et d’être, en un clin d’oeil, reconnu par vos destinataires.

Chez Adelios, les newsletters de nos clients, dont Biocoop, Groupe Duval, H3P et Maje, ont été conçues de A à Z, du design au contenu, en mettant la marque au cœur de l’information.

NEWSLETTER : LE POINT TECHNIQUE

Lancer une campagne d’emailing c’est bien, encore faut-il que votre message parvienne à vos destinataires…

En premier lieu, actualisez régulièrement votre base de données afin d’affiner votre ciblage et ainsi assurer un faible taux de « bounces » (retours à l’expéditeur). Vérifiez si leurs adresses mails fonctionnent toujours et ne pas hésiter à supprimer celles des internautes inactifs.

Évidemment, « responsive », votre design sera : il est impératif que votre newsletter s’affiche sur les différents terminaux mobiles. Selon les mobinautes, 38 % des images insérées dans une newsletter ne s’affichent pas ou très rarement sur smartphones. Et pourtant, le taux d’ouverture sur ce support représente pas moins de 60 %.

Votre plus grand cauchemar est de vous retrouvez dans les « indésirables » ? Pour éviter cela, voici quelques règles, parmi tant d’autres, à respecter :

  • Un ratio de 60 % de textes et 40 % d’images 
  • Une largeur qui se situe entre 550 et 650 pixels 
  • Un volume d’envoi raisonnable compris entre 500 et 1 000 ko 
  • Une santé irréprochable du nom de domaine (URL) et du choix d’hébergement des envois

Malgré certains préjugés, la newsletter reste l’un des outils les plus importants et indispensables de la communication digitale. Chez Adelios nous faisons appel à diverses compétences graphiques et rédactionnelles, alliant technicité et créativité. Nous travaillons à l’élaboration de newsletters attrayantes et impactantes pour raconter votre histoire avec passion.


SOURCES
SendinBlue, Co-Marketing News, Arobase, Sarbacane

Comments are closed